Centre-Val de Loire

Etats généraux de l'alimentation - EGA

Article
Visuel
alimentation nutrition EGA
Les états généraux visent à relancer la création de valeur et en assurer l’équitable répartition, permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement de prix justes, accompagner la transformation des modèles de production afin de répondre davantage aux attentes et aux besoins des consommateurs.
Corps de texte

Les états généraux visent à relancer la création de valeur et en assurer l’équitable répartition, permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement de prix justes, accompagner la transformation des modèles de production afin de répondre davantage aux attentes et aux besoins des consommateurs, promouvoir les choix de consommation privilégiant une alimentation saine, sûre et durable.

Les derniers états généraux de l'alimentation (EGA) se sont déroulés du 20 juillet au 21 décembre 2017.
Durant cette période, les quatorze ateliers ont eu pour objet d'associer, sur plusieurs thématiques, l'ensemble des parties prenantes : producteurs, industries agroalimentaires, distributeurs, consommateurs, restauration collective, élus, partenaires sociaux, acteurs de l'économie sociale, solidaire et de la santé, organisations non gouvernementales, associations caritatives et d'aide alimentaire à l'international, banques, assurances…

Ateliers nationaux, régionaux et locaux, consultation publique, ont offert un temps de réflexion partagée et de construction collective de solutions nouvelles qui débouchent sur une feuille de route gouvernementale et des mesures 2018-2022.

Cette feuille de route engage collectivement sur l’économie des filières agroalimentaires, sur la prise en compte de l’alimentation comme déterminant majeur de la santé, sur la transition écologique des filières agricoles, sur la solidarité à l’égard des plus démunis et sur des relations de qualité entre acteurs économiques, consommateurs et citoyens.

Une politique de l’alimentation

- Assurer la souveraineté alimentaire de la France :

  • Pérenniser la capacité de production agricole française
  • Renforcer l’industrie agroalimentaire française
  • Accompagner l’audace et protéger contre les risques externes
  • Promouvoir l’excellence agricole et alimentaire française dans un monde ouvert

- Promouvoir des choix alimentaires favorables pour la santé et respectueux de l’environnement :

  • Adopter une approche de l’alimentation conjuguant équilibre nutritionnel et plaisir
  • Assurer un haut niveau de sécurité sanitaire
  • Elaborer des stratégies européennes et nationales sur les risques émergents et chroniques
  • Soutenir les modes de production respectueux de l’environnement
  • Veiller au respect du bien-être animal

- Réduire les inégalités d’accès à une alimentation de qualité et durable :

  • S’appuyer sur la restauration collective
  • Renforcer la lutte contre le gaspillage alimentaire et favoriser le développement du don alimentaire
  • Miser sur l’éducation
  • Miser aussi sur l’information du consommateur
  • Assurer la cohérence des approches avec les actions conduites à l’international

Les conditions de la réussite

  • Décloisonner la gouvernance
  • Favoriser les initiatives locales
  • Renforcer l’attractivité des métiers et l’adéquation des formations aux besoins
  • Réaliser les investissements transformants et soutenir la recherche et l’innovation

En cours d’examen par le Sénat