Eaux de piscine

Article
Visuel
Visuel eau piscine
La baignade est, en France, la plus répandue des activités récréatives en rapport avec l'eau. A cet effet, il existe une réglementation en matière d'hygiène qui s’applique à toutes les piscines sauf celles qui sont réservées à l'usage d'une seule famille.
Corps de texte

L’ARS surveille, évalue, participe à la gestion des risques sanitaires au niveau des établissements.

Les risques sanitaires dans une piscine sont de 3 ordres :

les risques physiques
    - noyade,
    - chute sur des sols glissants,
    - perte de sensibilité auditive en cas de niveaux sonores élevés dans la piscine.

les risques chimiques
    - intoxication, inhalation ou ingestion accidentelle de produits toxiques (produits de traitement),
    - irritations des yeux, des muqueuses, de la peau ou de l’appareil respiratoire.

les risques microbiologiques
    - troubles digestifs, respiratoires, ORL et affections cutanées en raison de la présence de bactéries, virus, champignons, parasites présents dans l’eau, sur les sols et surfaces ou au niveau des douches (légionelles).

Afin d'éviter ces risques, une réglementation en matière d'hygiène et des contrôles sanitaires s'appliquent : l’ARS surveille, évalue, participe à la gestion des risques sanitaires au niveau des établissements.

L’ARS surveille, évalue, participe à la gestion des risques sanitaires au niveau des établissements.

Elle définit et coordonne les programmes de contrôle sanitaire des eaux de loisirs préconisés par le Code de la santé et veille aux respects des règles sanitaires.
Lorsque des non-conformités sont constatées, elle évalue les conséquences sur la santé et propose les mesures de gestion adaptées pour protéger la santé des baigneurs.

Par ailleurs, conformément au Code de la santé publique, la personne responsable d’une piscine est tenue :

  • de s’assurer que l’installation de la piscine satisfait aux normes d’hygiène et de sécurité,
  • de surveiller la qualité de l’eau, de se soumettre au contrôle sanitaire et d’informer le public,
  • de n’employer que des produits et procédés de traitement de l’eau, de nettoyage et de désinfection efficaces et ne constituant pas de danger pour les baigneurs et le personnel. 

Le contrôle de ces dispositions est assuré lors des opérations de contrôle sanitaire (1 fois par mois au minimum) mis en œuvre par l’ARS. Ce contrôle concerne l’ensemble des piscines collectives, publiques ou privées, dès lors qu’elles ne sont pas à usage privé. Ces piscines doivent faire l’objet d’une déclaration d’ouverture en mairie. L'ARS Centre-Val de Loire contrôle près de 400 piscines accueillant du public.