Centre-Val de Loire

Le cancer du sein

Article
Visuel
cancer du sein
Le programme national de dépistage organisé du cancer du sein, mis en place par les pouvoirs publics, a été généralisé en 2004 sur l'ensemble du territoire. Il est animé par des structures de gestion, qui travaillent au niveau départemental ou interdépartemental, en lien avec les professionnels de santé.
Corps de texte

Ces structures de gestion invitent tous les 2 ans par courrier les femmes âgées de 50 à 74 ans à réaliser une mammographie et un examen clinique des seins chez un radiologue à choisir parmi une liste de spécialistes agréés.

Cet examen est pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie, sans avance de frais.

Le programme de dépistage organisé fait l'objet d'une évaluation rigoureuse (taux de participation, indicateurs d'organisation, de qualité du programme, d'analyse des pratiques, d'efficacité). Les radiologues agréés doivent justifier d'au moins 500 mammographies lues par an. Les radiologues assurant la deuxième lecture doivent, quant à eux, s'engager à lire au moins 1 500 mammographies supplémentaires dans le cadre de cette deuxième lecture.

Le matériel fait l'objet de normes strictes. La qualité de la chaîne mammographique est contrôlée deux fois par an par des organismes agréés selon les recommandations de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS). Les radiologues doivent par ailleurs effectuer ou faire effectuer un contrôle qualité interne plus fréquent sur leurs installations.

Dans le cadre du programme national de dépistage organisé du cancer du sein :

  • le dépistage est proposé systématiquement à l’ensemble d’une population cible,
  •  il s’inscrit dans une politique dont les stratégies ont été préalablement définies (tranches d'âges, fréquences, procé- dures) et s’appuie sur une équipe responsable de la gestion du programme,
  • il repose sur une gamme de services (dépistage, suivi et traitement), un système d’assurance qualité, un système d’information et une évaluation,
  • il a un impact supérieur au dépistage individuel, en particulier en termes de taux de participation, d’amélioration de l’équité et de l’assurance qualité.

La femme reçoit une invitation comportant une liste de radiologues agréés. La femme choisit son radiologue dans cette liste.

Le radiologue effectue un examen clinique des seins, avec palpation, pour s'assurer qu'il n'y a pas d'anomalie. Il réalise une mammographie complète, c'est-à-dire deux clichés par sein. Il donne alors une première interprétation des clichés.

S'il n'a décelé aucune anomalie, la mammographie est systématiquement relue par un second radiologue expert. Le résultat de cette seconde lecture est envoyé dans un délai d'environ quinze jours à la femme et à son médecin. Plus de 6 % des cancers du sein sont détectés grâce à cette seconde lecture, qui n'existe que dans le cadre du programme de dépistage organisé.

Si une anomalie est décelée, le radiologue premier lecteur effectue immédiatement un bilan diagnostique, pour raccourcir le délai d'une éventuelle prise en charge et éviter une attente angoissante. Il propose des examens complémentaires : radiographies complémentaires, échographie, prélèvement ou IRM mammaire, par exemple. Le médecin traitant et/ou le gynécologue sont prévenus des résultats à la demande de la patiente.

La mammographie est l’examen de dépistage actuellement recommandé ; elle a pour but de déceler au plus tôt des anomalies avant même qu'elles n'aient provoqué des symptômes cliniques. Examen simple et rapide, elle peut permettre, ainsi, de détecter des cancers bien avant qu'ils ne soient palpables.

Il n’existe aucune préparation ou prémédication particulières avant de pratiquer une mammographie. Le jour de l’examen, il est important :

  • de ne pas appliquer de produits (crème, parfum…) sur les seins,
  • d'apporter l’invitation du centre de dépistage et les mammographies précédentes (afin de pouvoir les comparer),
  • de signaler au radiologue les antécédents éventuels de chirurgie au niveau des seins.
Mammographie examen

La mammographie peut être désagréable mais reste habituellement indolore.
L'examen consiste à comprimer à tour de rôle les deux seins puis à les exposer à une faible dose de rayons X. Cette compression permet l'étalement des tissus mammaires ce qui facilite la visualisation des structures du sein et permet de réduire la dose de rayons X délivrée. Deux clichés sur chaque sein sont alors réalisés.

Il existe deux types de mammographies :

  • la mammographie analogique qui est de plus en plus rare
  • et majoritairement, la mammographie numérique.

Les études n'ont pas démontré de différence entre ces deux techniques.
En fonction des résultats, le radiologue peut vous proposer d’autres clichés, une échographie ou une ponction/prélèvement.

Dans le cadre de la modernisation du programme de dépistage organisé et de la proposition d’un suivi personnalisé pour toutes les femmes, l’Institut national du cancer publie un nouveau livret d’information qui répond aux principales interrogations liées à ce mode de dépistage.

Ce livret revient sur plusieurs points essentiels concernant les cancers du sein et leurs facteurs de risque :

  • L’âge : près de 80% des cancers du sein se développent après 50 ans.
  • Le mode de vie : consommation d’alcool et de tabac, surpoids et manque d’activité physique.
  • Les antécédents médicaux personnels ou familiaux : les femmes qui ont déjà contracté un cancer du sein, des ovaires ou de l’endomètre ou qui ont développé certaines affections du sein ont plus de risque de développer ce cancer. De la même manière si un parent a développé un cancer.

L’ensemble des éléments d’information et des questions liés au programme de dépistage sont exposés dans le document :

  • la temporalité,
  • la fiabilité du dispositif national,
  • les risques de ce dépistage,
  • les risques de surdiagnostics,
  • les cancers radio-induits
  • et les risques à ne pas réaliser le dépistage.

Ce livret est visible en lien ci-dessous.

 Message du ministère en charge de la santé et de l'institut national du cancer

Source de l'audio

La mammographie, c'est important pour détecter un cancer du sein mais pourquoi à partir de 50 ans ? ; Pourquoi tous les 2 ans ? ; et si on trouve quelque chose qu'est-ce qui se passe ? ; il n'y a pas de risque avec les rayons ? ; Je peux choisir mon radiologue ? ...
C'est normal d'avoir des questions sur la mammographie. C'est tout aussi normal d'avoir un endroit où trouver les réponses.
Rendez-vous sur le site de l'institut national du cancer : e-cancer.fr ou parlez-en avec votre médecin.
A partir de 50 ans, la mammographie est recommandée tous les 2 ans.
C'était un message du ministère chargé de la santé et de l'institut national du cancer.
Département Cancer du sein - Données Santé publique France 2018
Cher (18) 60,1 %
Eure-et-Loir (28) 56,4 %
Indre (36) 53,1 %
Indre-et-Loire (37) 62,2 %
Loir-et-Cher (41) 60,8 %
Loiret (45) 56,1 %
Région Centre-Val de Loire 58,4 %
Moyenne nationale 49,9 %
Données Santé Publique France Cher (18) Eure-et-Loir (28) Indre (36) Indre-et-Loire (37) Loir-et-Cher (41) Loiret (45)
Mammographies réalisées campagne 2016-2017 33 234 37921  22 106 59 753 34 800 57 480
Femmes concernées Plus de 55 000 Plus de 67 000 Plus de 41 000 Plus de 95 000 Plus de 57 000 Plus de 102 000
Taux de participation au DO campagne 2016-17 60,1 % 56,4 % 53,1 % 62,2 % 60,8 % 56,1 %
Nombre de cancers dépistés fin 2017 (depuis 01/2005)  1 914 1 844 871 3 419 1 726 2 741

 

Taux de participation au dépistage du cancer du sein
Cancer du sein

 

Aller plus loin

Les structures de dépistage en région Centre-Val de Loire

Centre régional de coordination des dépistages des cancers Centre-Val de Loire
CHRU de Tours
2 boulevard Tonnellé
37044 Tours Cedex 9
Tél. : 02 47 47 98 91

Antenne du Cher - 18
485 route de Varye - 18230 Saint-Doulchard 
Tél. : 02 48 27 28 09

Antenne d'Eure-et-Loir - 28
ZAC d’Archevilliers
1 rue Joseph Fourier - 28000 Chartres
Tél. : 02 37 31 32 66

Antenne de l'Indre - 36
rue Jules Chauvin - 36000 Châteauroux
Tél. : 02 54 60 85 12 et courriel

Antenne d'Indre-et-Loire - 37
CHRU de Tours
2 boulevard Tonnellé
37044 Tours Cedex 9
Tél. : 02 47 47 98 91

Antenne de Loir-et-Cher - 41
Tour de consultations 
3 rue Robert Debré 
41260 La Chaussée-Saint-Victor 
Tél. : 02 54 43 67 26

Antenne du Loiret - 45
959 rue de la Bergeresse
45160 Olivet 
Tél. : 02 38 54 74 00