Centre-Val de Loire

Le service sanitaire : des actions de prévention assurées par les étudiants en santé

Article
Le service sanitaire consiste à former et confier aux étudiants en santé, des actions de prévention auprès de publics identifiés comme prioritaires. Le service sanitaire a été mis en œuvre dès la rentrée scolaire 2018-2019 en région Centre-Val de Loire.
Corps de texte

Auprès de quel public et sur quelles thématiques ?

Les étudiants interviennent ainsi dans des établissements scolaires, lieux de vie, entreprises… sur des thèmes prioritaires de la santé publique (promotion de l’activité physique, information sur la contraception, lutte contre les addictions – tabac, alcool, drogues, etc.). 

  • Le service sanitaire est obligatoire pour les 47 000 étudiants de France. 
  • La formation est de 6 semaines, alliant enseignements théoriques et interventions sur le terrain. 

L'organisation du service sanitaire en Centre-Val de Loire

La complémentarité entre les différentes filières professionnelles de santé est facilitée dans notre région par l’existence d’une organisation régionale spécifique : le « Collegium santé Centre-Val de Loire ». Composé des représentants de ces filières, il favorise les échanges techniques.

La première année en chiffres (2018-2019)

Bilan de la 1ère année : un dispositif pleinement déployé en région Centre-Val de Loire. 
=> 1 218 étudiants impliqués dans les actions concrètes de prévention sur l’ensemble des départements de la région : 

  • 1 046 en soins infirmiers,
  • 90 en masso-kinésithérapie, 
  • 50 en pharmacie, 
  • 32 en maïeutique. 

24 formateurs formés et création de 7 modules interdisciplinaires communs à deux formations ou plus ; 
257 lieux d’accueil répertoriés : 

  • 62 % établissements scolaires et 6 % autres établissements d’enseignement, 
  • 18 % établissements médico-sociaux et établissements d’action sociale, 
  • 6,5 % structures de prévention / dépistage et offreurs de soins, 
  • 3,5 % entreprises. 

1 700 étudiants participant au service sanitaire sont attendus sur l’année 2019-2020. Cette montée en charge du dispositif sera effective avec notamment l’arrivée sur le terrain des étudiants en médecine. Les acteurs régionaux de la santé sont pleinement mobilisés pour que la culture de la prévention soit pleinement intégrée dans les formations de celles et ceux qui accompagneront demain les habitants de nos territoires afin de les aider à préserver leur capital santé.

Image service sanitaire

 

Aller plus loin

Contact

Contenu

Edmond GUILLOU, référent prévention 
02 38 77 31 66
Courriel

Jacques BERGEAU, référent formation des professionnels de santé
02 38 77 31 73
Courriel

Mots clés