Covid-19 : informations pour établissements de santé et médico-sociaux

Article

Depuis le 30 juillet 2022, l'état d'urgence sanitaire et les régimes d'exception liés au COVID ont pris fin. C'est maintenant le droit commun et les recommandations sanitaires générales qui s'appliquent dans la plupart des établissements de santé. Cela signifie que le contact tracing de niveau 3 réalisé par les ARS a été recadré.

Ainsi, les ARS travaillent principalement auprès des établissements de santé et des établissements médico-sociaux ainsi que des établissements accueillant un public prioritaire (centres pénitentiaires, foyers d'accueil de migrants…). Ces structures peuvent contacter l'ARS via l'adresse mail : ars45-alerte@ars.sante.fr  

 

Il existe actuellement une recrudescence de la circulation du virus de la Covid-19 depuis la mi-novembre, alors que l’épidémie de grippe n’a pas encore débuté.

On rappelle les deux mesures essentielles de prévention :

1/ La vaccination

A ce jour, le taux de vaccination des personnes à risque est inférieur à ce qui était observé la saison précédente à la même période. Il importe donc de redynamiser la campagne de vaccination afin de protéger les plus vulnérables.

            Pour les Etablissements, un guide pour organiser la campagne est à disposition :

2/ Les Mesures barrières et en particulier le port du masque

  • Le port du masque est recommandé à tous dès l’apparition de symptômes évocateurs.
  • Le port du masque doit être systématique pour les personnes à risque, lorsqu’elles sont en présence de personnes symptomatiques, particulièrement dans les lieux les plus à risque de transmission et de contamination, à savoir dans les transports, des lieux clos très fréquentés et dans les lieux de soin.
  • Le port du masque peut être exigé pour tous, chez les professionnels et les visiteurs dans les établissements de santé, divers lieux de soins et établissements et services médico-sociaux.

Pour en savoir plus : Recommandations en matière de port du masque chez les professionnels de santé, en établissement de soins et établissement et services médico-sociaux :

Pour ces structures, c'est le droit commun qui s'applique pour les cas positifs et les contacts à risque.

Pour plus d'informations consultez les recommandations sanitaires générales dans le cadre de la lutte contre les maladies respiratoires hivernales et la Covid-19

Pour les Accueil Collectifs de Mineurs (ACM)

Pour les Etablissements d'Accueil du Jeune Enfant (EAJE) 

La déclaration est à effectuer en cas de cas groupés d'IRA Covid (3 cas d'IRA dans un délai de 4 jours) sur le portail des signalements en remplissant la déclaration d'IRA (volet 1).

Portail de signalement des événements sanitaires indésirables

La déclaration doit systématiquement être faite sur la plateforme E Sin.

Il n'est plus nécessaire de signaler systématiques un cas de covid. En cas de besoin et d'appui, vous pouvez adresser un mail à l'adresse : ars45-alerte@ars.sante.fr.

Où trouver de l’Infographies, des supports de communication ?

Supports diffusables pour les patients, les familles et les professionnels (sante.gouv.fr)

Voir aussi le chapitre campagne de vaccination Covid-Grippe

https://www.centre-val-de-loire.ars.sante.fr/campagne-de-vaccination-grippe-covid-la-mobilisation-de-tous-fera-la-difference

* La vaccination des professionnels est-elle obligatoire ?

Non, le rappel automnal de vaccination contre la Covid-19 n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé pour protéger les patients et résidents les plus vulnérables avec lesquels les professionnels sont en contact.

* Les autotests sont-ils toujours efficaces avec les « nouveaux variants » ?

Selon les données de santé publique France, seul le variant Omicron circule dans notre  Région : Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2 (santepubliquefrance.fr)

Ceux qu’on appelle parfois un peu abusivement « les nouveaux variants » du COVID-19 demeurent en effet à ce jour des sous-variants d’Omicron

La fiabilité actuelle des autotests n’est donc pas modifiée et ils sont donc utilisables.

* Doit-on renvoyer au domicile des parents les  enfants testés positifs au Covid-19 dans les établissements  hébergeant des mineurs

Depuis le 1er février 2023, l'isolement systématique pour les personnes testées positives n'est plus obligatoire.

Des dispositions spécifiques complémentaires peuvent être envisagées et discutées en lien avec les équipes médicales et le Conseil de Vie Sociale des établissements.

* Comment gérer l’isolement en EHPAD ?

Visites, sorties, repas, les activités collectives, mesures barrières : retrouver toutes les mesures à appliquer dans les recommandations du 17 mars 2023

https://sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_des_mesures_de_prevention_ira_covid_actualisee.pdf

* Doit-on poursuivre les soins (kinésithérapie, orthophonie,…) des résidents positifs en EHPAD ?

Bien évidemment les soins doivent être poursuivis par les professionnels de santé qui   interviennent habituellement auprès du résident, en respectant les mesures barrières et les recommandations en matière d’hygiène (par exemple port d’un masque FFP2 par le soignant s’il existe risque un d’aérosolisation pendant le soin).

www.sf2h.net/publications/covid-19-   infection-par-le-sars-cov-2.html

* Comment organiser des séances de vaccination en résidence autonomie ?

Le public accueilli par les résidences autonomie ainsi que son personnel font effectivement partie du public cible de la campagne automnale de vaccination Covid -19.

Les modalités pour sa mise en place sont les suivantes :

  • Vous devrez faire appel aux professionnels de santé intervenant habituellement dans la résidence (infirmiers et médecins libéraux) pour la réalisation de cette vaccination.
  • La commande vaccins doit se faire en s’adressant à une officine de pharmacie de ville (les pharmacies ont reçu des instructions à ce sujet : créneaux de commandes les lundi et mardi, et livraison 10 jours plus tard)
  • La saisie de cette vaccination doit se faire comme avant, par les professionnels réalisant la vaccination, sur le site VACCIN COVID de l’assurance maladie (https://vaccination-covid.ameli.fr)

* Que doit-on déclarer en matière de Covid-19 ?

Les laboratoires d’analyses médicales déclarent informatiquement (via NéoSIDEP) tous leurs résultats de test PCR.

Les établissements (ES et ESMS) doivent déclarer leurs cas groupés d’IRA (qu’ils soient liés au COVID ou à un autre agent infectieux). Un cas groupé est défini par au moins 3 cas parmi les résidents ou les patients en 4 jours. La déclaration est à faire sur le portail de signalements pour les ESMS et sur la plateforme e-SIN pour les ES.

Portail de signalement des événements sanitaires indésirables (social-sante.gouv.fr)

Identification e-SIN v2.5.5 (santepubliquefrance.fr)