Recommandations en cas de forte chaleur ou de canicule - 2021

Article
Visuel canicule

En cas de fortes chaleurs ou de canicule, voici les bons gestes à adopter. En raison de l’épidémie Covid-19, les recommandations ont été adaptées.

Le ministère des Solidarités et de la Santé et l’ARS vous rappellent les mesures à suivre avec l’arrivée des fortes chaleurs.

Les bonnes pratiques du quotidien pour tous et notamment pour les personnes fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, femmes enceintes, jeunes enfants…) :

  • pendant la journée, fermer volets, rideaux et fenêtres,
  • aérer la nuit,
  • utiliser ventilateur et/ou climatiseur,
  • se rafraîchir à l’aide d’un brumisateur ou d’un gant de toilette,
  • boire de l’eau fréquemment et régulièrement dans la journée même sans soif, 
  • éviter l’alcool,
  • continuer à manger normalement,
  • limiter les activités physiques,
  • éviter si possible de sortir et de s’exposer au soleil aux heures les plus chaudes,
  • prendre des nouvelles ou rendre visite régulièrement aux personnes âgées de votre entourage (famille, voisins) isolées ou souffrant de maladies chroniques.

En cas de malaise ou de troubles du comportement, appelez le 15.

De mai à août, les rayons du soleil sont très intenses et pour se protéger efficacement des risques solaires, il faut respecter quatre règles simples et indissociables :

  • Éviter de s’exposer entre midi et 16 heures et rechercher l’ombre
    Plus le soleil est haut, plus les UV sont intenses et nocifs. Entre 12h00 et 16h00, il est donc préférable de rester à l’ombre ou au frais.
  • Protéger systématiquement les enfants dont la peau et les yeux sont particulièrement sensibles 
    Quant aux bébés, ils ne doivent jamais être exposés directement au soleil.
  • Se couvrir est le meilleur moyen de limiter les risques liés au soleil
    Le chapeau, les lunettes de soleil, le t-shirt et le short long offrent davantage de protections.
  • Renouveler régulièrement l’application de votre crème solaire
    Il faut appliquer de la crème solaire toutes les 2 heures et après chaque baignade pour une meilleure protection. Cependant vigilance ! Aucune crème ne filtre totalement les UV du soleil. C’est pourquoi, il faut choisir un indice de protection élevé, minimum 30 pour être protégé.

Les personnes considérées à risque sont :

Visuel présentant les personnes vulnérables : les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes handicapées ou malades à domicile, les personnes dépendantes, les femmes enceintes, les enfants et les travailleurs

D’autres personnes sont également susceptibles d’être plus à risque en période de chaleur. Notamment celles qui :  

  • pratiquent une activité sportive en plein air,
  • souffrent de troubles mentaux (démences), de troubles du  comportement, de difficultés de compréhension et d’orientation ou de pertes d’autonomie pour les actes de la vie quotidienne,
  • ont une méconnaissance du danger,
  • sont sous traitement médicamenteux au long cours ou prenant certains médicaments pouvant interférer avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur,
  • souffrent de maladies chroniques ou de pathologies aiguës au moment de la vague de chaleur, 
  • sont en situation de grande précarité.

Selon l’âge, le corps ne réagit pas de la même façon aux fortes chaleurs.

Les personnes âgées

Lorsque l’on est âgé, le corps transpire peu et a ainsi du mal à se maintenir à 37°C.
C’est pourquoi la température du corps peut augmenter. Ce phénomène est appelé l'hyperthermie. La température est alors supérieure à 40°C pouvant entrainer une altération de la conscience.

Les enfants et les adultes

Afin de maintenir sa température à 37°C, le corps active les moyens physiologiques qui sont à sa disposition. On parle de thermorégulation. Ce processus pouvant engendrer une forte perte d’eau, un risque de déshydratation est possible. Les travailleurs manuels, à l’extérieur notamment, ou encore les sportifs sont très exposés à ce risque.

Niveau 1 - veille saisonnière 

Chaque année, du 1er au 15 septembre, le niveau 1 "veille saisonnière" est déclenché automatiquement. Ce dispositif a pour objectif d'anticiper, de définir et d'adapter au mieux les actions à mettre en œuvre au niveau national et régional en cas d'arrivée de la canicule. 

Niveau 2 - avertissement chaleur 

Ce niveau, représenté en jaune sur la carte de vigilance de Météo France, est déclenché lorsqu'il y a :

  • un pic de chaleur : chaleur intense de courte durée (un ou deux jours) 
  • un épisode de chaleur persistant : fortes températures qui perdurent dans le temps (supérieur à trois jours)

Niveau 3 - alerte canicule 

Ce niveau, représenté en orange sur la carte de vigilance de Météo France, est déclenché par les préfets des départements. Durant cette période, les températures dépassent les seuils départementaux pendant 3 jours et 3 nuits consécutives (19°C la nuit et 34°C le jour). 

Niveau 4 - canicule extrême

Ce niveau, représenté en rouge sur la carte de vigilance de Météo France, est déclenché au niveau national par le Premier ministre. Ce stade, aussi appelé "mobilisation maximale", correspond à une canicule exceptionnelle tant par sa durée, son intensité et son étendue sur le territoire. A ce stade, la canicule impacte notre santé et engendre aussi des effets collatéraux dans différents domaines (sécheresse, saturation des hôpitaux, feux de forêts, arrêt de certaines activités etc...) 

En cas d’épisode de forte chaleur, un numéro d’information est mis à disposition du public