Centre-Val de Loire

Programme national de lutte contre le tabac 2018-2022

Article
Le Programme national de lutte contre le tabac 2018-2022 propose une stratégie globale d’envergure. Ce plan national se décline sous la forme d’un Programme régional de réduction du tabagisme, mais aussi d’un fonds de lutte contre le tabac abondé par un prélèvement sur la taxe tabac. De cette ambition, plusieurs projets sont et seront financés en région Centre-Val de Loire.
Corps de texte

La Stratégie nationale de santé et le plan priorité prévention font de la lutte contre le tabac une priorité de santé publique de premier plan. Le tabac pèse lourdement sur la santé des Français et sur les comptes de la nation.

Première cause de mortalité évitable, de mortalité par cancer et de mortalité avant 65 ans, il est responsable dans notre pays de près d’un décès sur huit.
Le tabac est inégalitaire ! Il touche très fortement les personnes les plus vulnérables. Lutter contre le tabac c’est également lutter contre les inégalités sociales de santé.
Le programme national de lutte contre le tabac 2018-2022 (PNLT) traduit une volonté d’agir encore plus fortement contre ce fléau. Combinant des actions sur le volet économique et sur les volets sociaux et sanitaires, il élargit notre palette d’interventions. Débutée dès novembre 2017, l’augmentation ambitieuse de la fiscalité jusqu’en 2020, vise autant à prévenir l’entrée des jeunes dans le tabagisme qu’à inciter les fumeurs à s’arrêter.

Les premiers financements par le fonds de lutte contre le tabac d’actions visant à la protection des jeunes et à l’accompagnement des fumeurs, ont démarré dès 2018. Les ARS sont sollicitées dans le déploiement d’actions de terrain ambitieuses au plus près du public.
Toutes ces actions doivent converger vers un but : aider nos jeunes enfants d’aujourd’hui à devenir, dès 2032, la première "génération d’adultes sans tabac". Ce mouvement de société ne pourra se réaliser qu’avec l’engagement et la mobilisation de chacun. 

Les quatre axes du Programme national de lutte contre le tabac

Axe 1 : Protéger nos enfants et éviter l’entrée dans le tabagisme
Axe 2 : Encourager et accompagner les fumeurs pour aller vers le sevrage
Axe 3 : Agir sur l’économie du tabac pour protéger la santé publique
Axe 4 : Surveiller, évaluer, chercher et diffuser les connaissances relatives au tabac

 

Le Programme régional de réduction du tabagisme 2018-2022

Le premier Programme régional de réduction du tabagisme (P2RT) en région Centre-Val de Loire date de novembre 2016 ; il était la traduction régionale du Plan national de réduction du tabagisme 2014-2019. Il est désormais en cours de mise à jour pour répondre aux nouvelles ambitions du Programme national de lutte contre le tabac 2018-2022.

La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017 a introduit un nouveau prélèvement sur le chiffre d’affaires des fournisseurs de tabac, prélèvement qui a vocation à financer un fonds relatif à la prévention du tabagisme. 
Le fonds contribue au financement des actions en cohérence avec le programme national de lutte contre le tabac.

Ces actions ont vocation à répondre à 4 orientations stratégiques :

  • protéger les jeunes et éviter l’entrée dans le tabagisme,
  • aider les fumeurs à s’arrêter,
  • amplifier certaines actions auprès de publics prioritaires dans une volonté de réduire les inégalités sociales de santé,
  • soutenir la recherche appliquée et l’évaluation des actions de prévention et de prise en charge

Dès 2018, ce sont 100 millions d’euros qui sont engagés en ce sens.
Le fonds de lutte a permis de mener à bien deux appels à projets nationaux en 2018 (Mobilisation de la société civile ; Recherche et intervention pour réduire et lutter contre le tabagisme)

TABADO

Le fonds de lutte contre le tabac a également permis à l’Institut national du cancer de financer en 2018 un appel à candidatures "Déploiement de l’intervention TABADO pour l’accompagnement à l’arrêt du tabac chez les jeunes en lycées professionnels et centres de formation des apprentis".

L’intervention TABADO, développée par une équipe de l’Université de Lorraine et du CHRU de Nancy en 2007-2009 repose sur une offre de proximité gratuite par un professionnel de santé intervenant directement auprès des fumeurs des centres de formation des apprentis (CFA) âgés de 15 à 20 ans afin de les accompagner vers l’arrêt du tabac (session d’information initiale, consultations individuelles avec une délivrance de traitements de substituts nicotiniques et sessions collectives). 
L’évaluation de ce programme, a montré un taux de sevrage deux fois plus élevé dans les établissements qui avaient bénéficié de l’intervention TABADO (Minary, 2013). 

Un déploiement progressif est organisé en deux phases : 

  • 2018-2019 : mise en œuvre par des porteurs de projet "pilotes" dans certaines régions,
  • 2019-2020 : déploiement dans l’ensemble des régions.

Trois acteurs de la région Centre-Val de Loire ont déposé leur candidature et c’est l’Apleat (Association pour l'écoute et l'accueil en addictologie toxicomanies) basée dans le Loiret qui a été retenue comme porteur de projet "pilote" pour 8 établissements du Loiret et du Cher.

Le dispositif d’appui de l’ARS dans la mise en œuvre du Programme régional de réduction du tabagisme

L’ARS profite d’un appui pour la mise en œuvre de la lutte contre le tabac. 

Cet appui régional, placé sous l’autorité de l’ARS, sera en charge de l’accompagner dans : 

  • la déclinaison régionale d’actions nationales prioritaires : ex. "Lieux de santé sans tabac" pour 2018 et leur reporting,
  • l’appui à la réalisation des actions des P2RT et à l’élaboration du rapport annuel d’activités,
  • l’appui à la mise en œuvre opérationnelle et au bilan annuel de l’AAP régional du fonds de lutte contre le tabac,
  • la fourniture aux porteurs de projets d’outils de suivi et d’évaluation de la réalisation,
  • la mobilisation et l’animation des acteurs de la lutte contre le tabac en région,
  • l’élaboration de propositions pour améliorer la synergie et le déploiement des actions,
  • la mise en synergie des différents dispositifs finançant des actions de lutte contre le tabac dans la région (FIR, ambassadeurs Moi(s) sans tabac, Mildeca..). 

Le dispositif d’appui a été sélectionné dans le cadre d’un marché public porté par l’ARS. 
Le lauréat est la société MAZARS (audit, conseil et services aux entreprises) sise à Courbevoie.

L’appel à projets régional 

En 2018, l’ARS Centre-Val de Loire a bénéficié d’un budget de 1,1 M€ dédié à la réalisation d’un appel à projets dans notre région.
Cette somme a servi à financer des projets, dans le cadre du programme régional de réduction du tabagisme. 
Les projets devaient répondre à au moins l’un des 3 axes retenus par le fonds de lutte contre le tabac, en cohérence avec les axes du PNLT : 

  • axe 1 : protéger les jeunes et éviter l’entrée dans le tabagisme, 
  • axe 2 : aider les fumeurs à s’arrêter de fumer, 
  • axe 3 : amplifier certaines actions auprès de publics prioritaires dans une volonté de réduire les inégalités sociales de santé. 

L’action nationale "lieux de santé sans tabac" était prioritaire en 2018.