Le Référent Parcours en Périnatalité (RéPAP) – une nouvelle forme d’accompagnement testée au sein du Pays Loire Touraine dans le cadre du projet des 1000 premiers jours

Actualité

La mise en place de l'expérimentation référent parcours périnatalité (RéPAP) s'inscrit dans le cadre du parcours des femmes enceintes et des « 1 000 premiers jours de l’enfant ». Il s’agit de proposer aux femmes enceintes, en sus du suivi prénatal et postnatal habituel, un accompagnement personnalisé et gradué par un référent parcours périnatalité.

La mise en place d’un référent parcours périnatalité – RéPAP – dans le cadre du parcours des femmes enceintes et des « 1 000 premiers jours de l’enfant » est une expérimentation à l’initiative du ministère des Solidarités et de la Santé.

Il s’agit de proposer aux femmes enceintes, en sus du suivi prénatal et postnatal habituel, un accompagnement personnalisé et gradué par un référent parcours périnatalité. Le Pays de Loire Touraine est l’un des quatre territoires expérimentateurs de ce projet qui a démarré le 20 janvier 2022 dans le département sur une durée de 18 mois.

L’objectif de ce projet est d’améliorer la santé des femmes et des enfants en proposant, en plus du suivi médical habituel dont bénéficie toute femme enceinte, un accompagnement personnalisé de la grossesse et des trois premiers mois de l’enfant, par des entretiens individuels avec un référent. 

Ce référent est un professionnel de santé ou social, avec une expérience en périnatalité, dont le rôle est d’entourer la patiente et le couple, d’aller au-devant de leurs besoins propres, d’échanger sur leurs difficultés spécifiques et de les aider à trouver des réponses et des solutions. Il assurera la coordination des différents intervenants autour de la mère, du couple et de l’enfant, organisera la continuité du parcours santé et postnatal et contribuera ainsi à limiter les ruptures de suivi et de prise en charge de la mère et de l’enfant.

Le Pays Loire Touraine, un territoire déjà très investi dans la mise en place du projet des « 1000 premiers jours »

Le Pays Loire Touraine a été retenu pour tester ce nouveau dispositif en raison de l’implication préexistante des professionnels du territoire et des synergies déjà déployées autour de la thématique des 1000 premiers jours. Suite aux recommandations du rapport de la commission des 1000 premiers jours, un collectif d’acteurs engagés issus du champ médical, médico-social, social s’est créé sur le Pays Loire Touraine du département de l’Indre et Loire. Il vise à lutter contre les inégalités de destin dès le plus jeune âge en développant une politique publique locale en faveur des 1000 premiers jours, dans une démarche d’innovation et d’investissement social sur le Pays Loire Touraine.

Le Centre Hospitalier Intercommunal d’Amboise – Château-Renault (et notamment la maison périnatale), la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) d’Indre-et-Loire, le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire ainsi que le Contrat Local de Santé (CLS) du Pays Loire Touraine assurent le pilotage opérationnel du projet, aux côtés des professionnels libéraux et des membres du collectif, et bénéficient de l’accompagnement de la Direction Générale de la Santé (DGS) et de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Centre Val de Loire pour sa mise en œuvre. 

Les sages-femmes libérales et hospitalières du territoire, la sage-femme et les puéricultrices de la PMI se sont déjà portés volontaires pour être RéPAP.

D’autres professionnels (du secteur sanitaire, social ou médico-social) peuvent également rejoindre l’« expérimentation » à condition de disposer d’une formation et/ou d’une expérience confirmée dans le champ de la périnatalité.

Les demandes de participation doivent être adressées à l’équipe de coordination du projet située au Centre Hospitalier Intercommunal d’Amboise – Château-Renault (maison périnatale, site d’Amboise). Par ailleurs, tout professionnel de la périnatalité peut adresser les femmes éligibles vers un RéPAP en l’orientant vers l’équipe de coordination du dispositif.

Le dispositif s’adresse à toutes les femmes enceintes de moins de 7 mois, résidant au sein de l’une des 55 communes du Pays Loire Touraine.

L’entretien prénatal précoce est un moment privilégié, mais non exclusif, d’information sur la possibilité de bénéficier du dispositif. Le RéPAP est choisi par la femme enceinte parmi les professionnels participants au dispositif. Il peut s’agir du même professionnel de santé qui suit la grossesse (s’il fait partie de la liste des RéPAP volontaires) ou d’un autre professionnel. 

Tout au long du parcours, le RéPAP réalise 4 entretiens avec la femme enceinte pour l’aider à bien vivre sa grossesse et l’arrivée de son enfant :

  • le premier après l’inclusion,
  • le deuxième au 8e mois de grossesse,
  • le troisième 15 jours après l’accouchement
  • et le dernier au cours du 3e mois de l’enfant.

Il garantit également une disponibilité téléphonique tout au long de la période et assure la coordination entre les différents professionnels intervenant auprès de la femme.

Si des critères de vulnérabilité - notamment socio-économiques, psychologiques, relevant du handicap et/ou des addictions - sont repérés, la femme pourra bénéficier d’un accompagnement renforcé (3 heures supplémentaires sous forme de temps de coordination et/ou d’entretiens).