Dose de rappel : pourquoi, pour qui et où ?

Article
personne âgée en train de se faire vacciner

Suite aux annonces du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, la campagne de rappel de vaccination est ouverte aux personnes âgées de 18 ans et plus à partir du samedi 27 novembre.

Pourquoi une campagne de rappel est-elle nécessaire ?

Une campagne de rappel est nécessaire pour certaines populations en raison d’une baisse de l’efficacité des vaccins, qui intervient plusieurs mois après la complétude du schéma vaccinal, provoquant une diminution de l’immunité qu’ils confèrent.

Les rappels vaccinaux sont effectués uniquement avec des vaccins à ARNm (Pfizer-BioNTech ou Moderna). Ces deux vaccins peuvent être utilisés quel que soit le vaccin utilisé dans le cadre du premier schéma vaccinal.
Le vaccin Pfizer-BioNTech est recommandé pour les personnes de moins de 30 ans.

Qui est concerné par la dose de rappel ?

  • Toutes les personnes âgées de 18 ans et plus peuvent faire leur dose de rappel si la dernière injection date d'il y a 3 mois.
  • Les adolescents de 12 à 17 ans inclus peuvent faire leur dose de rappel si la dernière injection date d'il y a 6 mois. 
  • Les personnes âgées de 80 ans et plus peuvent effectuer une 2e dose de rappel à partir de 3 mois après leur 1ère dose de rappel (s'ils ont été infectés moins de 3 mois après leur 1er rappel, ce 2e rappel est nécessaire. S'ils ont été infectés plus de 3 mois après le 1er rappel, ce 2e rappel n'est pas nécessaire).

Une deuxième dose de rappel pour les 60-79 ans

Les personnes âgées de 60 ans à 79 ans peuvent recevoir leur deuxième dose de rappel dès 6 mois après l’injection du premier rappel ou dès 6 mois après la dernière infection.

Dans le cas spécifique des personnes ayant été infectées par le Covid-19 après leur premier rappel :
- Si l’infection est survenue plus de 3 mois après le premier rappel, un deuxième rappel n’est pas nécessaire.
- Si l’infection est survenue moins de 3 mois après le premier rappel, un deuxième rappel est nécessaire. Il convient d’attendre alors au moins 6 mois après l’infection avant de recevoir son deuxième rappel.

Vaccination et pass vaccinal

Depuis le 15 février 2022, le « pass vaccinal » n'est plus actif si le rappel n’a pas été fait dans un délai de 4 mois à compter de la dernière injection ou de la dernière infection. 

Rappel : pour les 16-17 ans, le pass vaccinal reste valide pour une durée indéterminée avec la primo-vaccination (1ère et 2e doses). Contrairement aux plus de 18 ans, pour qui le pass vaccinal sera invalide en l'absence de la dose de rappel (dès 4 mois après la primo-vaccination, à partir du 15 février).

Les personnes qui ont une contre-indication à la vaccination doivent faire établir un certificat de contre-indication par leur médecin traitant et/ou par un médecin spécialiste, valable dans le cadre du "pass vaccinal". 

Il n’existe pas de contre-indication spécifique à la dose de rappel : seules les personnes ayant bénéficié d’une contre-indication reconnue pour l’administration des deux premières doses peuvent faire valoir une contre-indication pour la dose de rappel.

Vaccination : grippe et Covid-19, est-ce possible ? 

Il est possible de faire le vaccin contre la grippe et le rappel contre la Covid-19 en même temps.
Si les deux vaccins ne sont pas faits au même moment, il n’y a pas de délai à respecter entre les deux.

Où se faire vacciner ?

  • dans un centre de vaccination,
  • chez un médecin (généraliste ou spécialiste),
  • en pharmacie,
  • dans un cabinet infirmier, de sage-femme ou de chirurgien-dentiste,
  • en laboratoire de biologie médicale,
  • pour les résidents des EHPAD et USLD directement dans leur établissement.

Infographie décrivant les doses de rappel pour chacune des catégories de personnes