Centre-Val de Loire

Dispositif novateur dans le Cher : l'accès aux soins bucco-dentaires des personnes à mobilité réduite

Actualité
Date de publication
Visuel
Visuel innovation santé
Porté par l’association DENTACESS 18 et par le Groupement hospitalier de territoire du Cher (GHT), ce projet est la première expérimentation validée au titre de l’article 51 en région Centre-Val de Loire. L’objectif est de réaliser des dépistages bucco-dentaires gratuits, pour des personnes qui peuvent difficilement se déplacer.
Corps de texte

Pour réaliser les dépistages, une infirmière se déplace directement dans un EHPAD ou une structure pour personnes handicapées. Grâce à une caméra endo-buccale, l’infirmière réalise un recueil de données cryptées, ainsi que des clichés et vidéos de la cavité buccale. Ces informations sont ensuite transmises, via une plateforme sécurisée de télémédecine (Covotem) à un chirurgien-dentiste qui les interprète et établit un bilan comprenant les préconisations à suivre par le patient ou le résident. 

Il s’agit d’un dispositif innovant qui allie télé-expertise et collaboration entre professionnels libéraux et hospitaliers.

Le compte-rendu final est transmis au résident, à son médecin traitant et au cadre de santé de l’EHPAD qui est par la suite chargé d’organiser la prise de rendez-vous chez un chirurgien-dentiste dans le cas où des soins dentaires s’avèrent nécessaires. Le résident et/ou la famille sont alors orientés en vue d’une prise en charge des soins mais également des déplacements de l’EHPAD au centre de soins, cabinet dentaire ou service dentaire de l’hôpital de Bourges.

Vers une régionalisation dans le département...

Une première phase test réussie dans 5 EHPAD du Cher entre septembre 2018 et septembre 2019, et financée par l'ARS, a permis d’effectuer 445 dépistages. Les dépistages sont étendus, dès septembre 2019, aux 42 EHPAD et 18 structures pour personnes handicapées du département du Cher soit une population de 4 200 personnes à dépister sur trois ans.
6 chirurgiens-dentistes et 2 infirmières spécifiquement formées sont impliqués dans ce projet.

Une mauvaise santé bucco-dentaire a un impact important sur l’état de santé général, notamment en cas de diabète, de maladies cardiovasculaires et de maladies pulmonaires. Une mauvaise santé bucco-dentaire peut notamment entraîner des carences, une dénutrition, accentuant une faiblesse physique pouvant aboutir à un risque de chute.

Photo dépistage bucco-dentaire

Un dépistage bucco-dentaire réalisé à l’EHPAD de Taillegrain à Bourges (18) 

Ils nous parlent de leur projet...

"La force de ce projet est qu’il est le résultat d’une parfaite collaboration entre professionnels libéraux et établissements de santé. Ce projet novateur, qui favorise l’accès aux soins bucco-dentaires des personnes à mobilité réduite, existe dans peu de départements."
Dr Manuel Fort, chirurgien-dentiste promoteur du projet et président de l’association DENTACCESS 18

"Je suis ravie de participer à ce projet qui permet aux personnes à mobilité réduite d’obtenir gratuitement et sans déplacement un dépistage bucco-dentaire. Les résidents d’EHPAD sont, pour la grande majorité, contents d’avoir accès à ce dépistage et mon travail se déroule dans de bonnes conditions."
Yvette Bordas, infirmière au centre hospitalier de Bourges

Aller plus loin

Documents à télécharger

Liens utiles