Centre-Val de Loire

6 millions d'€ pour des projets en "santé mentale" en Centre-Val de Loire

Communiqué de presse
Visuel
Communiqué de presse
L’ARS Centre-Val de Loire a réparti une enveloppe complémentaire de 6 millions d’euros pour des projets de "santé mentale", allouée par Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé, à la région Centre-Val de Loire, au regard du fait que la région était historiquement sous-dotée dans ce secteur.
Corps de texte

Cet appel à projets a été l’occasion d’agir concrètement sur la réduction des inégalités territoriales de financement en psychiatrie en accompagnant de manière significative les territoires les moins bien dotés. Ont été par ailleurs privilégiés les projets opérationnels à brève échéance et travaillés collectivement au sein des Groupements hospitaliers de territoires.

Les projets qui ont ainsi été retenus (voir la liste détaillée en annexe jointe au communiqué) contribueront à améliorer l’accès aux soins en santé mentale notamment pour les plus jeunes, et en privilégiant la proximité des réponses.

Les projets retenus privilégient pour la plupart le renforcement des prises en charge en ambulatoire et la mise en place d’équipes mobiles, dans l’objectif de favoriser le repérage et la prise en charge précoces des troubles, de réduire les délais de rendez-vous, et de favoriser l’accompagnement sur le lieu de vie afin d’éviter les hospitalisations, conformément aux objectifs du Projet régional de santé que l’ARS Centre-Val de Loire a publié en juin dernier.

Sur les 33 projets adressés par les 6 Groupements Hospitaliers de Territoires de la région, l’ARS a pu retenir 23 projets, qui seront soutenus à hauteur de :

  • 30 000 € dans le Cher1
  • 1 890 000 € en Eure-et-Loir
  • 310 000 € dans l’Indre
  • 685 000 € en Indre-et-Loire
  • 1 965 000 € en Loir-et-Cher
  • 1 120 000 € dans le Loiret

Les écarts dans l’ampleur de l’accompagnement par l’ARS selon les territoires s’expliquent par la décision, concertée avec les acteurs, de cibler prioritairement les territoires les moins biens dotés.

En sus de ces 23 projets qui bénéficient de l’enveloppe de 6 millions d’euros, l’ARS Centre-Val de Loire a également décidé de soutenir le CHIC Amboise-Château-Renault dans la mise en place en 2019 de l’unité mères-bébés avec une subvention d’investissement de 410 000 € allouée dans le cadre du Fonds d’intervention régional 2018. Ce projet, à vocation régionale, vise à proposer une prise en charge du parent et de l'enfant en cas de pathologies psychiatriques du post-partum et plus généralement de problématiques psychiatriques maternelles à risque pour l’instauration du lien parent-bébé et le développement de l’enfant.

1 Territoire ayant déjà une forte dotation "psychiatrie" par habitant

Aller plus loin

Contact

Contenu

Christophe LUGNOT - Chef de cabinet adjoint

02 38 77 39 26

Courriel